Soleils & Cendre
Soleils & Cendre

 SOLEILS & CENDRE
revue d'écriture

créée en 1986
121 numéros parus

Comité de rédaction :
Yves Béal
Chantal Bélézy
Marie-Pierre Canard
Isabelle Ducastaing
Claude Niarfeix
Henri Tramoy
Sylviane Werner


99 Bd des Mians
F-84260 Sarrians

mél : solicend@orange.fr
La revue

Fermer Abonnements

Fermer Ateliers d'écriture

Fermer Les choix d'orientation

Fermer Les choix éditoriaux

Fermer Livrer nos clés

Fermer Nos fondamentaux

Fermer Numéros parus

Fermer Pages marquées

Fermer Projets en cours

Fermer Textes en débat

Les collections

Fermer C'est com'ça qu'on écrit?

Fermer Dessous des cartes

Fermer Et au-dessus la lune

Fermer Le Texte est un Millefeuille

Fermer Les Solicendristes

Fermer Mais encore

Agenda
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Pol Laurent

Pol LAURENT

1927 - 2004

 

De nationalité belge, Pol LAURENT, fut poète, graveur, peintre, musicien, éditeur, revuiste et pédagogue. Il est né  à Braine-le-Comte (Hainaut - B) le 25 juin 1927. Il est décédé il y a dix ans, le 4 novembre 2004 à Vaison-la-Romaine (Vaucluse - F).

De 1940 à 1944, à Bruxelles, il fréquente l'école normale d'instituteurs Charles Buls. Son professeur de dessin est le peintre Armand Massonet.

En 1941, il s'engage dans la résistance aux côtés de son frère Émile : il a pour tâche la diffusion de tracts et de journaux clandestins. Émile Laurent est arrêté et déporté en 1943. Pol s'engage alors dans l'O.M.B.R., l'Organisation militaire belge de Résistance au sein de laquelle il agira sous le pseudonyme de Betty 18. Dans le même temps, il est appelé à remplacer plusieurs enseignants mobilisés.

C'est pendant la guerre qu'il commencera à écrire ses premiers poèmes, qui seront plus tard publiés par Victor Decroyère, administrateur de l'Alliance française.

Après une première année dans l'enseignement spécial, il exercera comme instituteur à l'Athénée royal de Bruxelles de 1948 à 1953. Il quitte alors la Belgique pour le Congo où il sera successivement instituteur et directeur d'école à Luluabourg (aujourd'hui Kanaga) avant de devenir inspecteur de l'enseignement primaire de la Province orientale (Kisangani) jusqu'à l'indépendance, en 1960. Privé du droit d'écrire de la poésie et de peindre, il se livrera à la publication d'ouvrages pédagogiques : manuels de lecture, d'histoire, de géographie publiés chez Wesmael-Charlier à Namur. De retour en Belgique, il redevient instituteur puis directeur dans l'enseignement spécial où il termine sa carrière en 1983.

C'est en 1949 qu'il effectue son premier voyage en Provence pour lequel il va formuler un amour inconditionnel. Cette année là, logeant de ferme en ferme, circulant à bicyclette, il va en visiter tous les lieux connus. Il y reviendra en 1961 puis, avec son épouse Renée il acquérera une ancienne auberge médiévale, aux Pilles (Drôme) restaurée pendant dix ans puis démolie après une décision d'utilité publique. Le 12 décembre 1984, il s'installe définitivement à Vaison-la-Romaine.

Au tournant des années 2000, déçu par ses rapports avec la France, il décide de rentrer en Belgique, dans la petite ville d'Andenne, entre Namur et Liège. En 2001, la maison achetée, on lui découvre un cancer. Il effectuera quelques aller-retour entre Vaison-la-Romaine et Andenne pour installer ses ateliers dans sa nouvelle demeure. Mal soigné, il décédera trois ans plus tard à Vaison avant d’avoir pu concrétiser son projet.
 

La pierre est semence première
nourrie du feu et des eaux
pose sur elle ta fatigue
son histoire est la tienne
durcie par un long chemin

(P.L., Pollen avant)

 

LE POÈTE
PLaurent_LA2.jpg
Il publie son premier recueil à l’âge de 19 ans.
Suivront, pour la plupart illustrés par l’auteur :

- Poèmes perdus, illustré par M. Wyckaert, La Centaine, Bruxelles, 1950
- Huit poèmes pour une exposition, La Centaine, Bruxelles, 1969
- Mollans-sur-Ouvèze, textes et eaux-fortes, Atelier de l’Auzon - Bruxelles, Vaison, 1987
-
Carnets de croquis, Atelier de l’Auzon, 1987
- Lecture de René Char, textes et eaux-fortes, Atelier de l’Auzon, 1988
-
Le choreute sur l’escalier, Atelier de l’Auzon, 1988
- Les galets du silence, Aux plaisirs d’Europe -Paris, Bruxelles, Vaison, 1989
- Impasse de la corde, le
G.E.A.I. bleu, Vaison, 1990
- Le 8ème jour, poèmes et gravures, le
G.E.A.I. bleu, 1990
- Petites pièces pour soli, chœurs assonants et peine muette, Guilde des lettres, Paris 1991
- Je(u)dis de la source, livre d'artiste, le
G.E.A.I. bleu, 1991
- Je(u)dis des chemins
, livre d'artiste, le G.E.A.I. bleu, 1991
- L'angle marque, le
G.E.A.I. bleu, 1992
- Rappelé à l'aube, le
G.E.A.I. bleu, 1992
- Miroirs, livre d'artiste, le
G.E.A.I. bleu, 1992
- 575, livre d’artiste, livre d'artiste, le
G.E.A.I. bleu, 1992
- Fragments de la saisie, livre d’artiste, Colophon, Grignan, 1993
- Les pluies de septembre, Cahiers de l'arbre, Aizy-Jouy, 1993
-
Jardins d’Ensilence, livre d’artiste, Colophon, Grignan, 1994
-
Parades, anagrammes, dessins et bois, Atelier de l’Auzon, 1994
-
24 préludes pour instruments à cœur, Atelier de l’Auzon, 1994
- Vacance consignée, le G.E.A.I. bleu, 1994

- Vocations si, le G.E.A.I. bleu, 1994
- Masques miroirs et vides, livre d’artiste, Atelier de l’Auzon, 1995
- Sept visages des ténèbres, Atelier de l’Auzon /le G.E.A.I. bleu,1995
- Memento pour une liturgie incertaine,
Atelier de l’Auzon,1995
- Amour gueux, sous le cryptonyme Vital Loraine, le G.E.A.I. bleu, 1995
- D'amours et de morts infuses,
sous le cryptonyme Vital Loraine, Le G.E.A.I. bleu, 1995
- Épître à Damophanès , le G.E.A.I. bleu, 1996
-
Amerfaune, Les Cahiers de l’Arbre, 1996
- Voix alternées le G.E.A.I. bleu, 1997

- Impudences , Les dits du Pont, Avignon, 1997, P
- Invention du Ventoux , le
G.E.A.I. bleu, 1997
- Tréteaux, le
G.E.A.I. bleu, 1997
-
Voyage en Camargue, le G.E.A.I. bleu, 1998
- Pollen avant
, le G.E.A.I. bleu, 1998
- Le bruit d'un dé lancé contre la lumière,
le G.E.A.I. bleu, 1998
- Répliques, le
G.E.A.I. bleu, 1999
- Voleur d'eau,
le G.E.A.I. bleu, 2000
- Plumes taillées et croquis feuillets,
le G.E.A.I. bleu, 2000
- Le banquet des Messii
, le G.E.A.I. bleu, 2000
- Rêver un visage, textes et eaux-fortes, le G.E.A.I. bleu, 2000
-
15 touches à retouches de Daniel Boulanger, Atelier de l’Auzon
- Saison de jade, Le G.E.A.I. bleu, 2
001 (dernière publication de Pol Laurent)

 

nous gardons du premier instant
le désir innocent de justifier le hasard
l'orgueil
nous affranchit du lieu et de la parole
nous érige face à l'univers
image dérivant insoumise
entre les parallèles du ciel et de la terre


le temps n'est plus
quand l'aube nous réveille
de refuser l'imposture

 

entre cour et jardin le décor est planté
il faudra dire les mots
nous enchaîner aux gestes
jusqu'à ce que nous emporte
le rideau dans sa chute

(P.L., Sept visages des ténèbres)

 


PLArchedO.jpgEn 1994, il fonde l'Arche d'Ouvèze, revue cousue main, tirée à 150 exemplaires numérotés et comportant, à l'adresse des abonnés, une gravure originale pour chacun de ses numéros. Elle comportera 32 numéros (1994-2001). Il n'a de cesse de faire connaître en France les poètes belges et en Belgique les poètes français. C'est dans ce cadre qu'il publie et fait publier les poètes du groupe Soleils & cendre. Il collabore avec les maisons de la poésie de Bruxelles, Namur et Amay et instaure à Vaison-la-Romaine des Rencontres internationales de Poésie.

À Orange, il offre sa participation aux activités de la bibliothèque et de la librairie Collines. Il devra cesser cette activité après la prise du pouvoir du Front national sur la ville.

Entre 1989 et 1995, il va également publier huit titres, écrits avec et pour les enfants.

 

PLaurent1.jpg

la trop blanche indifférence
effrange les contours de la ville
l'absence en son sommeil
cache encore la forêt
et l'arbre attend le geste
qui dénouera le ciel

(P.L., Amerfaune)

 

 

 

L’ÉDITEUR

Pol Laurent a créé divers outils ou maisons d’éditions dédiés à la poésie et à la gravure :
- L’Atelier de l’Auzon (Bruxelles, Vaison-la-Romaine)
- Aux Plaisirs d’Europe ( Paris, Bruxelles, Vaison)
- Le G.E.A.I. bleu (Vaison, Bruxelles)

Il y a publié les auteurs suivants :
- Eric Brogniet : La nuit foudroyée
- Roland Counard : Les pleureuses d’encre
- Patrick Joquel : Mistral et La peau nue du poème
- Jeannine Dion-Guérin : Jeux d’osselets
- Yvon Laurent : Les Quanta du prisme
- Ariane François-Demeester : Mots et sang des femmes
- Claude Artès : Dans les pas des jours qui nous ressemblent
- Pierre Guérande : Aux lèvres minces de l’escale
- Colette Muyard :
Avant première poésie

- Jean Lacroix : Fragile Icarie

PLaurent6.jpg

les dés sont jetés
la tunique partagée
les angles noirs
ont dépecé l'été
il reste peu de saison
pour en garder mémoire

(P.L., Amerfaune)

 

 LE PLASTICIEN

À son retour en Belgique, en 1961, Pol Laurent reprend toutes ses activités artistiques : piano, violon, dessin, peinture. Il se forme à la gravure entre 1973 et 1977, date à laquelle il obtient son diplôme de graveur.

Après avoir posé son atelier aux Pilles (Drôme), il ouvre en 1988 celui de Vaison-la-Romaine. C'est dans cette ville qu'il crée la Biennale internationale de Gravure qui a fait connaître dans le sud de la France les graveurs belges. Il expose en France, Belgique, Japon, Etats-unis, Suisse…, mêlant dans ses expositions arts plastiques et poésie.
Il a contribué par ses gravures à des ouvrages de ses amis poètes, parmi eux :
- Eric Brogniet (au G.E.A.I bleu)
- Henri Tramoy (Ta voix couchée au-dedans des moissons éparses, Solicendristes, 1997)

Après sa mort, en 2004, la collection de Pol Laurent (cuivre, zinc, bois…) a été léguée à la chalcographie de la Bibliothèque royale de Belgique. L'Institut académique de Paris et la bibliothèque de Limoges est également dépositaire de certaines de ses œuvres.

PLaurent_Huiletoile_60x90.jpg

Pol Laurent, Paysage en Provence, huille sur toile, 90x60

PLaurent3.jpg    PLaurent4.jpg    PLaurent9.jpg    PLaurent12.jpg

Pol Laurent, Gravures (eaux-fortes, bois)


Date de création : 05/10/2014 - 18:14
Dernière modification : 29/01/2015 - 14:48
Catégorie :
Page lue 1777 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Textes à vif
Nos fondamentaux
Soleils & Cendre livre
quelques aspects de sa personnalité :

  • Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts. Lire : "NOS FONDAMENTAUX" .
Sept textes sur ce site :

 
 


  • Une invitation au débat : la revue interpelle, pose ses problématiques, met en débat ses points de vue. Lire : "TEXTES EN DEBAT".
Six textes actuellement sur ce site :

 
Acritique / Re-création
Cette rubrique est destinée à recevoir des textes écrits à partir de spectacles, et qui se démarquent radicalement de la critique. Travail de re-création, par l'écrit, de l'œuvre d'art.
Textes Collectifs
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^