Soleils & Cendre
Soleils & Cendre

 SOLEILS & CENDRE
revue d'écriture

créée en 1986
121 numéros parus

Comité de rédaction :
Yves Béal
Chantal Bélézy
Marie-Pierre Canard
Isabelle Ducastaing
Claude Niarfeix
Henri Tramoy
Sylviane Werner


99 Bd des Mians
F-84260 Sarrians

mél : solicend@orange.fr
La revue

Fermer Abonnements

Fermer Ateliers d'écriture

Fermer Les choix d'orientation

Fermer Les choix éditoriaux

Fermer Livrer nos clés

Fermer Nos fondamentaux

Fermer Numéros parus

Fermer Pages marquées

Fermer Projets en cours

Fermer Textes en débat

Les collections

Fermer C'est com'ça qu'on écrit?

Fermer Dessous des cartes

Fermer Et au-dessus la lune

Fermer Le Texte est un Millefeuille

Fermer Les Solicendristes

Fermer Mais encore

Agenda
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Autant, la fable

TEXTE COLLECTIF

 

Publié dans le n° 56 de février 2003

Autant, la fable… faites passer


AUTANT, LA FABLE…



“Attention à l’affable forme ou se morfond la fable”

Marie-Pierre Canard




La fable, panse avide, parvient à nourrir les portées grouillantes de siècles maniaques.
Plaider devant une huître grasse ou mener son fils à l’âne n’impriment à satiété que fruits trop verts.
Amphore, elle nous morfond au bord d’elle, de ses chants égorgés. On s’enlace, on l’ouvre, elle tombe tripe tranchée, on ne tient ni l’ombre ni le corps.
La fable nous fait agneau, loueur d’idées pour l’édification des âmes mais l’ordre qu’elle établit n’engendre que valets.
 
On ne voudrait pas que tout soit dit ni que début et fin s’apparentent dans une redondance de naphtaline. L’acerbe paraît surtout dans l’obscur, où la forme se perd, où d’autres saveurs s’encuivrent à l’endroit des ratures, où je devine à tâtons sous des mots hôtes, couverts d’une peau vermeille.
Passer la fable au napalm ne rime à rien
La fable n’y fait rien
Le doux parler ne nuit en rien
Sous la forme et l’étiquette restent l’humus et l’ équivoque.
 
A plaindre l’orange, à plaider pour l’orage contre l’averse, la fable sème à l’envi l’intention.
L’âme, la meuh, l’infâme.



Marie-Pierre Canard ; Yves Béal ; Henri Tramoy ; Claude Niarfeix ;

Jean-Guy Angles ; Chantal Bélézy ; Isabelle Ducastaing


Date de création : 08/01/2010 - 11:27
Dernière modification : 08/01/2010 - 11:34
Catégorie :
Page lue 3491 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Textes à vif
Nos fondamentaux
Soleils & Cendre livre
quelques aspects de sa personnalité :

  • Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts. Lire : "NOS FONDAMENTAUX" .
Sept textes sur ce site :

 
 


  • Une invitation au débat : la revue interpelle, pose ses problématiques, met en débat ses points de vue. Lire : "TEXTES EN DEBAT".
Six textes actuellement sur ce site :

 
Acritique / Re-création
Cette rubrique est destinée à recevoir des textes écrits à partir de spectacles, et qui se démarquent radicalement de la critique. Travail de re-création, par l'écrit, de l'œuvre d'art.
Textes Collectifs
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^