Soleils & Cendre
Soleils & Cendre

 SOLEILS & CENDRE
revue d'écriture

créée en 1986
121 numéros parus

Comité de rédaction :
Yves Béal
Chantal Bélézy
Marie-Pierre Canard
Isabelle Ducastaing
Claude Niarfeix
Henri Tramoy
Sylviane Werner


99 Bd des Mians
F-84260 Sarrians

mél : solicend@orange.fr
La revue

Fermer Abonnements

Fermer Ateliers d'écriture

Fermer Les choix d'orientation

Fermer Les choix éditoriaux

Fermer Livrer nos clés

Fermer Nos fondamentaux

Fermer Numéros parus

Fermer Pages marquées

Fermer Projets en cours

Fermer Textes en débat

Les collections

Fermer C'est com'ça qu'on écrit?

Fermer Dessous des cartes

Fermer Et au-dessus la lune

Fermer Le Texte est un Millefeuille

Fermer Les Solicendristes

Fermer Mais encore

Agenda
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Numéros parus - N° 61 à 90
SOLEILS & CENDRE
Revue d'écriture

Les numéros 61 à 90 :

N° 61 : Autant, la fable… faites passer (fév 2003)
Cela commence par un hommage à Lucien Charrat-Boutique, notre camarade co-fondateur.
Puis la fable. On ne voudrait pas que tout soit dit ni que début et fin s'apparentent dans une redondance de naphtaline. Alors, fable-variations. Fable-faits divers. Petite suite de fables brèves. Réécritures a-variées du corbeau et autres renards : un sarko tenait en son bock une mousse…

N° 62 : En attente de repentir (mai 2003)
Comme son titre l'indique, il précéda le suivant qui se faisait attendre. Un petit cocktail de textes épars.

N° 63 : Repentir (juillet 2003)
Interroger dans l'écriture, en trois parties, le repentir. Repentir comme processus, la fécondité de la réécriture. Repentir, quand c'est celui du peintre : couches, empâtements. Repentir et confession (Mais d'autres ont admis leurs fautes…, nous dit la sourate). Il se pourrait que nous soyons de grands lombrics occupés à notre insu à transformer le monde.

N° 64 : Sept auteurs (septembre 2003)
Où nous allons rencontrer Claude Lapeyre, l'ami de rené Char ; Bernard Giusti et Jean-Michel Platier ; Marie-Agnès Roch, femme naissante à l'aube du printemps ; Mustafa Hamlat et "son pote le bicot du ghetto de Nanterre ; Aurélie Fournier avec toutes ses questions ; et Pierre-Albert Jourdan.

N° 65/66 : Chantal Bélézy : L'écorce, le cœur (octobre 2003)
Huitième des Solicendristes. Avec des collages de Sylviane Werner.

N° 67 : Litanies (février 2004)
Il s'agit bien d'une forme, à l'origine liturgique : prière codée et psalmodiée. Longue énumération, répétition monotone. Il y fut question des enfants d'Izieu, de ce qu'il advint d'eux. De ce qu'il advint, dans la litanie des siècles.

N° 68 : Cinq auteurs contemporains (avril 2004)
Patrice Blanc, Jacques Kindo, Méryl Marchetti et ses "jeux de cuve", Dario Pellegrini, Matthieu Gosztola.

N° 69 : Accents (juillet 2004)
L'oreille en vain s'est éprise du vent, ce champ possible de tous les accents. L'accent, donné à entendre de notre musique intérieure, nomme, énonce et nous annonce. Et s'affirme l'unique autant que le tonique.

N° 70 : Aphorismes & Co (octobre 2004)
Ne cultivent l'aphorisme que ceux qui ont connu la peur au milieu des mots, cette peur de crouler avec tous les mots (Cioran). De deux choses l'une, l'autre c'est le soleil (Prévert). Le gel afflige les coquelicots.

N° 71/72 : Claude Lapeyre : Si l'éclair ne s'en charge (octobre 2004)
Neuvième des Solicendristes. Je suis — hélas peut-être — un homme de crête, donc forcément exposé… Avec des gravures d'Isabelle Ducastaing.

N° 73 : Méfaits et geste du libéralisme 1 (février 2005)
Un numéro conçu pendant la rencontre internationale des ateliers d'écriture de Toulouse (Toussaint 2004). En entrée du numéro, un hommage au poète, peintre et graveur Pol Laurent décédé cet automne.

N° 74 : Méfaits et geste du libéralisme 2 (juin 2005)
La suite du précédent. Le monde passe au rouge, hoquette, puis s'immobilise.

N° 75 : Quelques auteurs épars (octobre 2005)
Marie Sagaie-Douve, Christian Cazals, Patrice Guerrero, Atelier des jeunes de Pierrelatte, Stéphane Juranics, Philippe Nollet.

N° 76 : Tract (janvier 2006)
Un seul mot d'ordre : désordre ! Ce numéro a été conçu et brandi lors de la rencontre internationale des ateliers d'écriture d'Echirolles (Toussaint 2005). Une suite de tracts imaginaires et de leurs circonstances inventées.

N° 77/78 : Marie-Pierre Canard : Mémoires émiettées (mars 2006)
Dixième des Solicendristes. Avec des gravures de Madeleine Ginet.

N° 79 : Sans se retourner (septembre 2006)
Sur les trahisons, certains renoncent aux mémoires, d'autres astiquent les clairons. La mer qui pleure sur le quai d'Italie enroule son tablier. Tourner la page. Ne pas renoncer.

N° 80 : Lipogramme (décembre 2006)
La lipogrammatique est l'art d'écrire en prose ou en vers en s'imposant la loi de retrancher de l'alphabet une ou plusieurs lettres. Ce n'est pas un hasard que la quête têtue du sens, sous la fécondité de la contrainte.

N° 81 : Frontière / Territoire (juillet 2007)
"Sur le fil du texte, nous sommes des ribambelles, accrochés aux nuages de nos rêves apatrides. Nous refusons les chemins clos, les limites des océans."
(extrait du texte collectif)

N° 82 : Où en sommes-nous de l'écriture (novembre 2007)
Le numéro du séminaire du même nom. 80 pages de textes des 18 participants et d'extraits de contributions des 60 contributaires.

Les mains sont des fenêtres ouvertes sur le vide. Il faut beaucoup de courage et de rigueur pour abandonner dans l'écriture poétique une piste qui s'ouvre car cette tentation de la piste parcourue jusqu'à son ultime caravansérail est très forte, alors que la nécessité de la laisser ouverte à la capacité d'expérience poétique du lecteur est impérieuse. Ne séduisons pas : ouvrons des espaces. Michel Ducom

N° 83/84 : Isabelle Ducastaing : Arbres, écrits stridents (février 2008)
Onzième des Solicendristes. Avec des gravures de David Bouvard.

N° 85 : Pantouns (avril 2008)
Le pantoun ou pantun est un poème à forme fixe emprunté à la poésie malaise (en France on emploie aussi abusivement le terme de pantoum).
Les aspects purement formels sont développés sur le site accents-poétiques.
Avec des compléments sur DITL. Et sur le site de Darius Ypérion.
Il faut noter que la manière qu'a Soleils & Cendre d'entrer dans les formes poétiques fixes s'inscrit dans une perspective de dépassement.

 

N° 86 : Salles d'attente (juin 2008)
Là, derrière le miroir des horreurs, le bruit matiné des silences électriques. Impasse entrevue des couloirs complices.
Là encore, un kaléidoscope de points de suspension, de pas perdus, de corps démis, de rendez-vous défaits. Salves d'attentes à l'embrasement des risques.

(extrait du texte collectif)

N° 87 : Cinq auteurs (octobre 2008)
Anonyme 2300 av. JC (Tablette d'argile cunéiforme d'Ourouk), Ferrucio Brugnaro (Ritratto parziale di Maria), Agnès Garabédian, (à Rimbe) Florence Vanoli (L'oiseau veuve), André Ughetto (Visage de fleuve). Avec en écho, des textes du comité de rédaction.

 

N° 88 : Allée au désert (décembre 2008)
Ce thème a donné lieu à une publication en deux parties : d'une part les textes reçus ; d'autre part les textes produits au cours d'un atelier lors des rencontres nationales des ateliers d'écriture à Echirolles (Toussaint 2008).

"Tu as écarté le désert entier pour choisir loin du fleuve la pierre plate qui cette nuit soutiendra ta tête face aux étoiles." (Michel Ducom, écrit en atelier)

 

N° 89/90 : Michel Ducom : L'Homme aux deux mufles (mai 2009)
Douzième des Solicendristes. Avec des gravures de Isabelle Ducastaing.

Voir ici


Date de création : 10/04/2007 - 20:37
Dernière modification : 31/12/2013 - 09:51
Catégorie : Numéros parus
Page lue 4393 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Textes à vif
Nos fondamentaux
Soleils & Cendre livre
quelques aspects de sa personnalité :

  • Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts. Lire : "NOS FONDAMENTAUX" .
Sept textes sur ce site :

 
 


  • Une invitation au débat : la revue interpelle, pose ses problématiques, met en débat ses points de vue. Lire : "TEXTES EN DEBAT".
Six textes actuellement sur ce site :

 
Acritique / Re-création
Cette rubrique est destinée à recevoir des textes écrits à partir de spectacles, et qui se démarquent radicalement de la critique. Travail de re-création, par l'écrit, de l'œuvre d'art.
Textes Collectifs
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^