Soleils et Cendre

http://www.soleils-et-cendre.org/

T&T Embarthements (Ateliers d'écriture)

EMBARTHEMENTS


Cet atelier a été proposé lors des Rencontres de Villedieu 2018 (Textes et toiles, fils de soi)


Préambule

Texte veut dire Tissu ; mais alors que jusqu’ici on a toujours pris ce tissu pour un produit, un voile tout fait, derrière lequel se tient, plus ou moins caché, le sens (la vérité), nous accentuons maintenant, dans le tissu, l’idée générative que le texte se fait, se travaille à travers un entrelacs perpétuel ; perdu dans ce tissu – cette texture – le sujet s’y défait, telle une araignée qui se dissoudrait elle-même dans les sécrétions constructives de sa toile.
(Barthes, 1973, Le plaisir du texte : 100-101)

Chacun-e réagit par écrit à cette citation : des mots, des expressions, des fragments…

1. Plagiat 1
On dispose de nombreux livres de poésie. Feuilletage de hasard.
On prélève des fragments : pillage.

2. Transformation de ces fragments par dislecture ou paralecture.
3. À partir des fragments transformés, chacun-e produit un texte 1.
4. Affichage. Lectures.

5. Lecture de cette deuxième citation de Barthes.

Intertexte
Le texte redistribue la langue. L'une des voies de cette déconstruction-reconstruction est de permuter des textes, des lambeaux de textes qui ont existé ou existent autour du texte considéré, et finalement en lui : tout texte est un intertexte ; d'autres textes sont présents en lui, à des niveaux variables, sous des formes plus ou moins reconnaissables : les textes de la culture antérieure et ceux de la culture environnante ; tout texte est un tissu nouveau de citations révolues.
Barthes, 1974, Théorie du texte


6. Plagiat 2
Dans les textes affichés par les autres, on prélève des fragments : pillage.

7. Transformation des fragments pillés dans les textes des autres par dislecture ou paralecture.
8. À partir des fragments transformés, on écrit un texte 2.

9. Parenthèse plastique
Dans son texte 2, on prélève un mot fort. Au moyen des matériaux disponibles et en le (les) travaillant, on métaphorise ce mot.
En parallèle : prises de notes, écritures en marge (matière M1).
On va placer sa production plastique sur un support grillagé qui fera fresque.


10. Affichage des textes 2. Lectures.
11. Plagiat 3 (idem Plagiat 2)
12. Transformation des fragments pillés dans les textes des autres par dislecture ou paralecture.
13. À partir des fragments transformés en 12 et de la matière M1 rassemblée en 9, on écrit un texte 3.

14. Dans son texte 3 on prélève deux ou trois mots forts. Prolifération en listes sur les axes matériel et idéel.

15. Réécriture : en utilisant les mots des listes ainsi produites, on réécrit son texte 3 en le densifiant (resserrer le chaîne et la trame du tissu).
On obtient un texte final, produit de toutes les transformations.

16. Retour à la tapisserie.
Tirage au sort d’un verbe d’action parmi la liste ci-dessous.

agrandir rétrécir dupliquer augmenter ajouter reproduire lacérer déchiqueter imiter caricaturer inverser retourner allonger faire couler étirer relier faire communiquer multiplier

17. À partir de ce verbe, chacun-e intervient sur la fresque. Chacun-e écrit en marge.



Les textes issus de cet atelier en juillet 2018 ont été publié dans les numéros 127 et 128 de Soleils & cendre.