Soleils & Cendre

 SOLEILS & CENDRE
revue d'écriture

créée en 1986
102 numéros parus

Comité de rédaction :
Jean-Guy Angles
Yves Béal
Chantal Bélézy
Marie-Pierre Canard
Isabelle Ducastaing
Claude Niarfeix
Henri Tramoy
Sylviane Werner


99 Bd des Mians
F-84260 Sarrians

mél : solicend@orange.fr
La revue

Fermer Abonnements

Fermer Ateliers d'écriture

Fermer Les choix d'orientation

Fermer Les choix éditoriaux

Fermer Livrer nos clés

Fermer Nos fondamentaux

Fermer Numéros parus

Fermer Pages marquées

Fermer Projets en cours

Fermer Textes en débat

Les collections

Fermer C'est com'ça qu'on écrit?

Fermer Dessous des cartes

Fermer Et au-dessus la lune

Fermer Le Texte est un Millefeuille

Fermer Les Solicendristes

Fermer Mais encore

Agenda
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Bienvenue sur Soleils et Cendre


Vous entrez sur le site de la revue d'écriture
SOLEILS & CENDRE
et des éditions associatives
LES SOLICENDRISTES

Dernier paru : n° 110

Couv110.jpg


Le distique élégiaque est une composition de deux vers : le premier est un hexamètre dactylique, le second un pentamètre dactylique. C'est la base de la construction de l'élégie grecque et latine.



Est-ce usure, cet équilibre léger sur des souffles qui traquent l’enfance ?
Las ! les mots sanglotent sur nos peaux trop apeurées pour oser vivre,
les mots  portent des lieux d’hiver où s’engouffrent des temps sans seuils,
nous laissant nus dans les champs quand tremble un printemps lézardé,
nommant  sur la nuit épanchée tous nos doigts entêtés d’or :
s’affaler à ces cieux gris, s’éroder, s’encenser. Fou.
Des récits, des pierres, l’air autour des gestes sur la haie,
vitres de terre, l’usure transformée en cercles bleuis.
Ton dernier paysage : un miroir à l’envers de tes mots. Hâte
d’horizon, voici le vide qui te hèle, l’inconnu, vif.
Et comment sur l’ennui se pencher, s’entêter de ses doigts morts ?
S’agripper de ce vin gris. S’empiéter. Devenir fou,
est-ce usure ? Cet équilibre léger sur des souffles traque l’enfance.
Las ! les mots sanglotent sur nos peaux trop apeurées pour oser vivre
des récits, des pierres, l’air autour des gestes sur la haie. […]

Texte collectif (extrait)


J'aurais aimé toucher ton corps dans les lueurs du temps diapré
Mémoire des signes et du présent sur la peau de mon exil
C'est avec le trait noir des eaux fortes où, vanité des natures mortes, tu apparais
Que j'imprime ces souvenirs.

Jean-Pierre Pain
 
 


Il faut vite seule guérir, simple retour des orties contre nos peaux sombres
Vie veinée qui provoque là, ce sursaut de brûlures sèches
Le vent rit, frôle mon dos, irise l’œil si voilé, souvenirs doux
L’eau chagrine ne calme plus, j’ose voir mes mains, leur destin fauve
Reste demain, si tranquille, loin des cris, enlacé aux peupliers
L’écorchure palpitant nue ; frêles, les mots cicatrisent l’air
S’éprouve une mélancolie chaude, aux couleurs de pensées mauves
J’aimerai le soir même si l’aube reste ce point rouge justifiant l’ire.

Marie-Pierre Canard



Quelle puissance
Se communique à mon âme
Pour l’instruire de ses devoirs
Quel être inconnu parle en moi-même
Quel cri inhumain sort de ma bouche
Ensanglantée
Aymeric Brun

Est venu un printemps dévoyé, aspirant au vertige, sous
tes tempêtes arrachant cris aux silences de la mer. Cages.
Un ordre cru résiste encore aux évanouis dans les cordages.
Hypocrites, jeux infâmes, si, rudoyant les étoiles, vous

arrachez aux rumeurs des humains leur charroi de métal. Bouges
que voici, défaisant tôt la chanson, les accords, l’orgue
agonisant des espoirs. Vous ragez de nous voir, sinueux. L’ordre
de vos lois imbéciles, sots que vous êtes, happé par le rouge.
H. Tramoy
 
On peut commander ce numéro au moyen du bon que voici.

 
Les 5 dernières nouvelles

Festival Voix Vives Sète 2014 - par HTramoy le 12/07/2014 - 13:48

Les Solicendristes seront présents au Festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée, à Sète, du 19 au 26 juillet 2014.

Lundi 21 juillet, Scène libre : Lecture d'une sélection de textes collectifs de la revue

Du 19 au 26 juillet :

- tous les jours, lectures sur le stand des Solicendristes, Place du Livre (annonce des auteurs lus par affiche au jour le jour)

- ateliers impromptus en direction du public présent

... / ... Lire la suite


Antre des livres - par HTramoy le 11/06/2014 - 08:27

Les 14 et 15 juin, Les Solicendristes seront au Salon "L'Antre des livres" à Orange, organisé par l'association ELU.

Pour toutes les informations, c'est ici.

... / ... Lire la suite


Hommages à Pierre Colin - par HTramoy le 18/05/2014 - 18:55

Claude Niarfeix, Dominique Grandière et Yves Béal rendent ici hommage à Pierre Colin.                                              Pierre_Colin.jpg

... / ... Lire la suite


Poèmes géométriques - par HTramoy le 18/05/2014 - 18:38

Le numéro 111 de la revue vient de paraître, consacré à la Transparence.

Le prochain numéro (112) vous invite à nous adresser vos textes dans la ligne des "Poèmes géométriques". L'acception est large. Une première idée vous est livrée dans un dispositif Polygoème auquel vous pouvez accéder d'un simple clic. D'autres dispositifs suivront à mesure. Les textes doivent nous parvenir avant la fin d'août.

... / ... Lire la suite


Pierre Colin - par HTramoy le 07/05/2014 - 16:15

Pierre_Colin.jpgNotre ami, le poète Pierre Colin est mort à Tarbes ce 5 mai 2014. Son beau livre, "Monde aux yeux brefs la loi du corps", fut le premier que nous ayons publié aux balbutiements de nos éditions. Fidèle compagnon, depuis les tous débuts de la revue, il est de ceux qui nous ont construits, poète et militant de l'écriture, un des précurseurs des ateliers d'écriture. "De grandes quantités d'espoir très triste envahissent la terre", écrivait-il. Aujourd'hui c'est tout particulièrement le cas. Pour nous, pour tous les siens.

Pierre Colin était l'auteur d'une trentaine de recueils ainsi que de romans. Il avait obtenu le prix Poésie jeunesse 1996 pour Une épine de bonheur ; le prix spécial du Jury Max-Pol Fouchet en 2006 pour La lave et l'océan ; et en 2010 le prix Xavier Grall pour l'ensemble de son œuvre.

 

 

 

(Portrait au crayon de Jacques Basse accompagné d'une dédicace du poète)

... / ... Lire la suite


 
Textes à vif
Nos fondamentaux
Soleils & Cendre livre
quelques aspects de sa personnalité :

  • Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts. Lire : "NOS FONDAMENTAUX" .
Sept textes sur ce site :

 
 


  • Une invitation au débat : la revue interpelle, pose ses problématiques, met en débat ses points de vue. Lire : "TEXTES EN DEBAT".
Six textes actuellement sur ce site :

 
Acritique / Re-création
Cette rubrique est destinée à recevoir des textes écrits à partir de spectacles, et qui se démarquent radicalement de la critique. Travail de re-création, par l'écrit, de l'œuvre d'art.
Textes Collectifs
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^